Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2017

L'hybridation pourrait être fatale au crocodile cubain

Cuban-Croc.jpg

Le crocodile cubain va perdre son identité génétique s’il continue de s’accoupler avec les crocodiles américains. Les scientifiques doivent-ils empêcher la disparition de cette espèce rare ?

ÉTHIQUE. Les scientifiques doivent-ils freiner une hybridation génétique naturelle pour sauver le crocodile cubain de l'extinction ? Crocodylus rhombifer est une espèce placée sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) depuis 20 ans et déclarée en danger critique d’extinction, en raison de la perte de son habitat (exploitation des bois et expansion de l'agriculture) mais également du nombre important de chasseurs de crocodiles.

Depuis 56 ans, le gouvernement cubain tente d'enrayer cette tendance et de sauver cet animal emblématique. Malheureusement, sans beaucoup de résultats : aujourd'hui, il ne reste plus qu'environ mille individus dans la nature. Le centre de reproduction Zapata Swamp Captive Breeding Farm de Cuba a relâché ses 100 premiers crocodiles nés en captivité en janvier 2016. Mais une difficulté supplémentaire s'ajoute : la majorité de ces crocodiles se sont ensuite accouplés avec Crocodylus acutus, espèce américaine, présente également à Cuba.

Un métissage qui rend la conservation de l’espèce difficile

Impossible à déceler physiquement, l’hybridation des crocodiles a été confirmée après l'analyse des tissus d’un animal dans des laboratoires américains au Canada, par Yoamel Milian-Garcia, biologiste à l’université de la Havane, en 2014. 49,1 % des 227 crocodiles cubains sauvages analysés sont hybrides, alors que seulement 16,1 % des 137 crocodiles de captivité présentent des gènes métissés. Le processus serait donc a priori en train de s’accélérer, et pourrait conduire à la disparition de l’espèce cubaine. En effet, les crocodiles américains sont plus influents génétiquement parlant.

Dans la nature en général, et chez les crocodiles en particulier, l’hybridation n'est pas un phénomène nouveau et, à travers l’histoire, beaucoup d’espèces se sont métissées, explique Evon Hekkala, généticien de la Fordham University de New York. Son étude sur les crocodiles du Nil, Crocodylus niloticus, montre que l’espèce actuelle est très différente de celle vivant il y a 2000 ans. Par la suite, les changements rapides de l’écosystème peuvent conduire soit à une disparition de ces hybrides, soit à la pérennité d’une nouvelle espèce. Pour revenir à notre exemple, le crocodile cubain connu jusqu’alors préférait l’eau douce et construisait ses nids sur des monticules, alors que le nouveau est plus tolérant à l’eau salée et fait ses nids dans des trous. Le crocodile américain aurait-il fourni un gène de tolérance à l’eau salée ?

Un symbole de fierté nationale

cubacrocodile.jpgLes cubains ne sont pas prêts à laisser disparaître "leur" espèce. « Nous devons suivre notre instinct, nos idées, notre jugement, et espérer que les générations futures ne nous critiquerons pas », déclare Etiam Pérez, un chercheur en faune exotique de la ferme de reproduction de Cuba.

Selon lui, la situation se trouve dans la fécondation des femelles : leurs œufs d’une même portée peuvent être fécondés par différents pères, ce qui augmenterait la diversité génétique des crocodiles et permettrait de pérenniser l'espèce.

Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA   Traduire français en Portuguese   Traduire français en Russian   Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic   Traduire français en danish Traduire français en Greek

18:00 Publié dans AL-Pays : Cuba, Environnement, Société | Tags : crocodylus rhombifer, cuba, disparition | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

28/02/2017

Cuba. L’Unicef salue la réparation des dégâts causés par l'ouragan Matthew

Cuba sinistre.jpg

La Havane. Lundi 27 Février 2017.

Bolivarinfos/CCN. Victoria Colamarco, coordonnatrice à Cuba de l’Unicef, le fonds des Nations Unies pour l’Enfance, a salué les efforts consentis par Cuba à la réparation des dégâts causés, par l’ouragan Matthew.

«Le grand effort réalisé par les habitants de Guantanamo, avec l’appui du reste du pays et d’autres nations du monde, pour la réparation des dégâts, est impressionnant » a-t-elle signalé au terme d’une visite dans les zones touchées par l’ouragan, le 4 octobre dernier.

La représentante de l’UNICEF a d’autre part salué l’usage qu’ont fait aussi bien les enfants que le reste des communautés sinistrées, des dons distribués et leur reconnaissance pour l’aide qui a leur a été envoyée.

«Nous sommes satisfaits du contrôle, du sérieux et de la discipline avec lesquels les autorités cubaines ont distribué les ressources données par l’Unicef pour les sinistrés de l’ouragan Matthew » a-t-elle relevé après avoir parcouru des localités affectées par ce désastre naturel.

Source CaribcréolesNews

Cuba. L’Unicef salue la réparation des dégâts causés par l'ouragan Matthew - See more at: http://www.caraibcreolenews.com/index.php/caraibes/cuba/item/8348-cuba-l-unicef-salue-la-reparation-des-degats-causes-par-l-ouragan-matthew#sthash.ndEQzkGa.dpuf

11:06 Publié dans AL-Pays : Cuba, Société | Tags : cuba, unicef, ouragan | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

02/01/2017

Les Cubains : maitre dans l’agroécologie

Cuba Pixabay joepwijsbek.png

Ecrit par Bérengère Condemine le 02.01.2017

Alors que le père de la révolution cubaine s’est éteint, tout n’est pas sombre sur le tableau du pays. Souvent catégorisé dans la case, salsa, mojito, rhum et cigare. Il y a un point qu’une grande partie de la population mondiale peut leur envier, c’est celui de l’agriculture biologique. Un domaine qu’ils maîtrisent totalement, conséquence de l’embargo avec les États-Unis (1962) et plus tard de la chute de l’URSS (1991). 

 La situation géopolitique du pays l’a poussé à revoir ses plans pour alimenter la population. Sans importation, le pays ne bénéficie pas de matériels agricoles, engrais chimiques, et pesticides. Il a fallu trouver une solution, celle du développement des « techniques agricoles traditionnelles et biologiques ». 

 Les chiffres représentent la situation, en tout 400 000 exploitations agricoles urbaines, représentant 1,5 million de tonnes de légumes, sans pesticides et sans engrais chimiques. Un isolement qui conduit les populations dans les années 1990 utiliser des « ressources locales, pour une consommation locale ». 

 Pour mener à bien cette mission, les coopératives sont en fait les anciennes fermes d’États. Actuellement, « La Havane est à même de fournir 50 % de fruits et légumes bio à ses 2 200 000 habitants, le reste étant assuré par les coopératives de la périphérie ». 

 Le film documentaire « Cultures en transition » réalisé par Nils Aguilar, sortie en 2012, décrit Cuba comme un des exemples à suivre pour le mode de production agricole.

« Reporterre » s’est penchée sur la vallée de Viñales, à l’ouest de l’île. Ses terres rouges sont composées de sols fertiles et disposent d’un climat propice à l’élevage et aux cultures. 

 Cette région inscrite depuis 1999 au patrimoine mondial de l’UNESCO détient comme principale activité l’agriculture de fruits, légumes et tabac cubain. Pour labourer les champs, les bœufs sont utilisés, grâce à leur traction. Aucune machine n’est utilisée. Quant au manioc, il est découpé à la machette. 

 Les animaux sont élevés dans des enclos, ainsi que dans les jardins des maisons. La majorité des familles élèvent des porcs ou des poulets chez eux. Un travail qui se fait en famille, les parents travaillant dès leur plus jeune âge. Les aliments ne peuvent être que sains, et tous connaissent la provenance de ce qu’ils mangent. Un bon point !


Sources : BASTAMAG - REPORTERRE 

Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA   Traduire français en Portuguese   Traduire français en Russian   Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic   Traduire français en danish Traduire français en Greek

16:57 Publié dans AL-Pays : Cuba, Environnement, Société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg